Cet été, le recyclage des jouets s’invite sur les plages​

Avis aux vacanciers, l’éco-organisme Ecomaison organise pour la première fois cet été, une collecte de jouets dans plusieurs clubs de plage de la côte Atlantique. Quatre clubs de plage de La Baule participent à l’opération. L’objectif ? Partager les bons gestes avec le plus grand nombre et encourager les familles à donner, réemployer et recycler les jeux et jouets usagés au profit des associations locales, comme La Malle à Rejouer au Pouliguen.

En Bretagne, les bébés aussi peuvent être écolos ​

Couches lavables à la location, vêtements pour bébés et accessoires de puériculture de seconde-main, les nourrissons aussi peut-être écolo ! En Bretagne et en Loire-Atlantique, plusieurs initiatives positives ont vu le jour. MAPInfo en a repéré deux pour vous.

Elle sauve les invendus des pharmacies pour les associations caritatives​

C’est en faisant le constat que de nombreux produits de première nécessité étaient gaspillés dans les pharmacies, que Gwenaëlle Fichel a lancé N’en jetez plus en août 2023. Elle collecte les invendus qui ne sont pas des médicaments auprès des officines, pour les donner des associations caritatives. Elle propose son service dans le Morbihan, le Finistère et les Côtes d’Armor mais espère bien s’étendre prochainement à toute la Bretagne.

Les livres ont une seconde vie grâce à Chouette Coop​

Vous souhaitez acheter des livres de seconde main et vous avez une idée précise du titre de l’ouvrage ou de l’auteur ? Le site Livrepoche hébergé par l’entreprise bretonne Chouette Coop, spécialisée dans la vente en ligne de produits culturels d’occasion, compte pas moins de 600 000 exemplaires à la vente. Lancée il y a près de 22 ans, la société aujourd’hui constituée en coopérative, emploie 16 salariés en insertion pour développer l’activité en croissance, malgré la forte concurrence. Coup de projecteur sur cette entreprise morbihannaise.

À Rennes, les tours de Maurepas se rêvent moins infernales

C’est un symbole d’une architecture que certains aimeraient voir disparaitre de nos villes. La tour, surtout lorsqu’elle abrite des logements sociaux, alimente les critiques. À Rennes dans le quartier de Maurepas, pourtant, la Ville et le bailleur social Archipel Habitat se sont engagées dans un important programme de réhabilitation. Particularité, et non des moindres : les travaux seront menés en site occupé, « mais libéré ». Explications.

Immobilier: comment optimiser les mètres carrés demain ?

À l’occasion de la Conférence locale sur le climat, qui s’est tenue le 16 avril au Couvent des Jacobins, à Rennes, les acteurs du territoire ont échangé sur les pratiques à adopter pour adapter le territoire de la Métropole de Rennes aux enjeux de la transition écologique. La notion d’économie d’espace et d’impact carbone du foncier est revenue sur la table. Pour limiter l’étalement urbain et remplir les objectifs de la ZAN (zéro artificialisation nette) les pouvoirs publiques et les entreprises cherchent des solutions pour recycler, rénover et réhabiliter l’existant, Mais la clef réside aussi sûrement dans l’optimisation des m2, dont voici le résumé en 5 points.

Les sédiments d’un port breton valorisés en briques de terre crue ? ​

sediment

Stockés à terre depuis 2010, les sédiments de draguage port de Morlaix pourraient-ils devenir des briques pour construire des maisons dans le futur ? Une expérimentation acteurs bretons ont un an pour concrétiser leurs recherches. Si les résultats sont concluants, ce projet-pilote pourrait se conclure par le développement d’une véritable filière industrielle dans la construction bas carbone.

La seconde vie des matelas s’opère avec Envie ​

Chaque année des millions de matelas sont jetés, alors que 95 % des matériaux qui les composent sont recyclables. Pour trouver une solution à ce problème, une filière de valorisation des matelas s’est développée dans l’hexagone sous l’impulsion de d’Ecomaison, un éco-organisme agréé par l’Etat. Dans ce sillage, une unité de tri et de démantèlement des matelas, unique en Bretagne, a vu le jour près de Rennes. Envie Bretagne, est à la manoeuvre en partenariat avec Ecomaison ainsi qu’avec Véolia qui gère la collecte et la logistique. Reportage.

En Bretagne, l’anti-gaspi a de plus en plus d’adeptes ​

Soucieux de réduire leurs déchets ou contraints par la basse de leur pouvoir d’achat, les Bretons ont fait une place à l’anti-gaspi dans leurs habitudes de consommation. La société Finisterestes a flairé la tendance. Depuis 2021, elle sauve les produits qui ne répondent pas aux standards de distribution, chez les producteurs, pour les revendre, via des points de vente dans les petits commerces. Dans le même temps, Good To go, le leader national de l’anti-gaspi, tourne à plein régime. L’application compte pas moins de 400 000 utilisateurs en Bretagne. Tour d’horizon du phénomène anti-gaspi en Bretagne.

Pendant les fêtes, les coquilles d’huîtres se recyclent

Chaque année, en France, 150 000 tonnes de coquilles d’huîtres sont consommées et seuls 5 % sont recyclés. Pour valoriser cette matière aux multiples usages, en Bretagne, plusieurs collectivités proposent aux habitants de ramener leurs coquilles pour les recycler.

Avec Copains des Jouets, les jeux ont une seconde vie ​

Collecter, valoriser et transformer les jouets pour les sauver de la poubelle. C’est la mission que parcourt la société de l’économie sociale et solidaire (ESS) Copains des Jouets, dont l’entrepôt est basé à Retiers, en Ille-et-Vilaine. Les jeux de seconde-main et les créations sont vendues sur le site de l’entreprise.

Vide-déchèterie : une alternative au vide-grenier made in Ille-et-Vilaine​

Développé par Smictom Valcobreizh, l’organisme public qui gère les déchets de 52 communes en Ille-et-Vilaine, en partenariat avec des associations locales, le vide-déchèterie séduit les adeptes de seconde-main et les citoyens au petit budget. Le prochain aura lieu le 17 décembre 2023 à Combourg. Coup de projecteur sur cette initiative inspirante du réemploi.

Recherche